Toronto Star : Les étudiants internationaux sont un atout qu’il faut conserver
Par
le 13 Sep, 2016

Selon les chiffres les plus récents, 352 960 étudiant.es internationaux étudient présentement au Canada, ce qui équivaut à près de 1 sur 6 étudiant.es sur nos campus canadiens. Notre système d’éducation postsecondaire ‘public’ est conçu pour attirer des étudiant.es de partout au monde à venir étudier ici, leur faire payer 3,5 fois les frais de scolarité que les étudiants canadiens paient pour ensuite les renvoyer chez eux. 

Les étudiant.es internationaux paient des impôts, créent des emplois et suscitent l’innovation et contribuent au dynamisme de notre pays. Cependant, en 2013 ainsi qu’en 2015, le gouvernement fédéral a fait en sorte qu’il est plus difficile pour les étudiant.es internationaux d’obtenir la résidence permanente lorsqu’il a éliminé les emplois étudiants de la liste d’emplois éligibles en tant qu’expérience de travail au Canada. Il est temps de mettre fin à la pratique discriminatoire qui consiste à avoir des frais de scolarité différents pour les étudiant.es internationaux et de repartir le programme de la catégorie de l’expérience canadienne pour inciter les étudiant.es internationaux à rester au Canada.

Lisez l’article complet de Armine Yalnizyan et Chris Grisdale ici (en anglais seulement).

À propos de Emily Niles

Laissez un commentaire

Toronto Star : Les étudiants internationaux sont un atout qu’il faut conserver
Toronto Star : Les étudiants internationaux sont un atout qu’il faut conserver
Appuyez un accès universel à l’éducation postsecondaire au Canada avec @CFSFCEE! #cfsfcee #combattonslesfrais